Cigarette électronique : comment bien utiliser sa vapoteuse ?

Accueil CBD Cigarette électronique : comment bien utiliser sa vapoteuse ?

Lorsque la cigarette électronique est mal utilisée, elle peut être désagréable en bouche et peut dégager une odeur ou un goût de brûlé dans ses vapeurs.

Si vous aussi, vous avez ce problème avec votre vapoteuse électronique et vous n’arrivez à y remédier ou que vous voulez en savoir plus de l’origine de ce dysfonctionnement, on vous invite à lire la suite de l’article qui vous expliquera comment bien utiliser une vapoteuse électronique et comment profiter des e-liquides de recharge. Il est conseillé de bien nettoyer sa cigarette électronique régulièrement.

Qu’est ce qu’une vapoteuse ( cigarette électronique ) ?

Une vapoteuse que l’on appelle encore cigarette électronique, vapote, ecig est un petit appareil qui permet de reproduire la sensation de fumer une cigarette normale. Elle se compose en trois parties : la batterie qui alimente la résistance, le clearomiseur qui contient le réservoir, et le e-liquide qui permet de fabriquer la vapeur.

Bien utiliser sa vapoteuse

Le goût du brûlé dans la cigarette électronique peut avoir trois explications, la première serait l’utilisation d’un liquide électronique de mauvaise qualité.

La composition du liquide électronique est importante et peut influencer le goût de ce dernier, il est donc important d’opter pour des recharges de e-liquide bien proportionnées.

Quand la température de chauffage est très élevée, elle peut aussi être à l’origine de ce goût désagréable dans les vapeurs, il faut donc l’ajuster et la contrôler sur l’e-cigarette.

Pour finir, la qualité de la résistance et la mèche intégrée peut aussi être la responsable de ce mauvais goût, il faut donc :

  • Changer de mèche chaque 2 semaines ;
  • Ajuster la température ;
  • Utiliser des e-liquides de bonne qualité.

Assembler son kit de cigarette électronique

Quand on achète une cigarette électronique pour la première fois, on reçoit un kit complet qui contient tout le nécessaire pour bien démarrer. Le kit de vapoteuse contient normalement le Mod ( c’est-à-dire la batterie ), et un clearomiseur qui est le contenant du liquide qui servira à produire la vapeur. Le fonctionnement d’une vape est relativement simple : le mod chauffe le fils de la résistance qui va alors produire la vapeur en chauffant le liquide. Si vous avez acheté séparément le mod et le clearomiseur et non pas sous forme d’un kit, il n’y a aucun problème, car tout doit être normalement compatible.

Charger le Mod 

Si le mod est équipée d’une batterie interne, alors elle peut se charger directement. La plupart des mods se branche sur le port USB d’un ordinateur, ou bien sur le courant par l’intermédiaire d’un adaptateur. Il y a un petit écran qui s’allume alors et qui indique le niveau de la charge. Dans certains mods de cigarette électronique, une fonction Passthroug existe pour mieux vaper tout en chargeant sa cigarette en même temps.

Amorcer la résistance

Une fois que le clearomiseur est rempli du eliquide, il est temps d’amorcer la résistance. L’intérêt est de ne pas le faire chauffer à sec, sans qu’elle ne soit imbibée de liquide, au risque de l’endommager irrémédiablement.

Pour amorcer correctement une résistance, il y a plusieurs techniques : une fois que le réservoir est rempli de liquide, celui-ci descendra naturellement jusqu’à la résistance pour l’imbiber en douceur. Lorsque des petites bulles d’air remontent vers le haut du réservoir, alors l’amorçage est en cours. 

Autre technique, en déposant directement quelques gouttes du précieux liquide de vapotage sur la résistance. Ainsi, elle se trouve déjà imbibée, vous pouvez remplir le réservoir et commencer à vaper au bout de cinq minutes.

Définir sa puissance de vape

Si la cigarette électronique n’a pas l’option de pouvoir changer la puissance, alors vous pouvez commencer à vaper.

Si vous avez acheté un appareil de type Mod Box, Alors il faut d’abord régler la puissance. Avec les résistances modernes, la plage d’utilisation compatible est indiquée directement dessus. Il faut que les résistances soient compatibles avec le clearomiseur, effectuer le bon réglage en se référant à la notice d’emploi. 

Les vapoteurs débutants essaient toujours de retrouver la sensation de fumer leurs cigarettes habituelles. Dans ce cas, il faut régler la résistance à une valeur proche de 1 ohm pour permettre une inhalation indirecte, et recracher ensuite la vapeur du liquide. La puissance est comprise en général entre 8 et 20W. Les vapoteurs plus expérimentés voudront au contraire ressentir au mieux le goût du eliquide, et par conséquent, il faudra indiquer une faible puissance. Cela permet aussi d’utiliser un liquide avec un taux de nicotine plus fort. 

Comment bien vapoter ? 

La première chose à faire avant de bien vapoter est de se munir d’une cigarette électronique de qualité. Il faut privilégier l’achat dans une bonne boutique qui propose des vapes de qualité, et se tourner de préférence vers des marques connues. Celles qui ont la meilleure réputation sur le marché de la vapoteuse sont Smok, Vaporesso, Eleaf ou encore Geek Vape. quelque soit votre consommation, il y a des quittes pour tous les goûts, ce qui vous permet d’en tester plusieurs avant de trouver la bonne formule.

Les cigarettes électroniques sont de tailles différentes, alors pour choisir la bonne, il faut se fier à sa consommation de tabac actuel. Pour moins de 10 cigarettes par jour, il existe des ecigs de faible autonomie, tandis que pour les gros fumeurs, les cigarettes à forte autonomie sont recommandées.

Top5 des conseils pour bien fumer avec une vapoteuse

  • Il faut toujours amorcer une résistance neuve
  • Il faut prendre de longues bouffées de vapeur d’environ cinq secondes minimum
  • une cigarette électronique s’entretient, se nettoie, et l’atomiseur se remplace régulièrement
  • choisir des e liquides adaptés à sa vapoteuse

Fumer pour la première fois avec une vapoteuse

Il n’est pas toujours évident de savoir se servir d’une cigarette électronique lorsque c’est la première fois. On voit autour de soi plein de gens qui vapotent  facilement, mais que doit-on faire vraiment pour fumer ?

La première étape est de charger sa patrie. Il faut ensuite remplir le réservoir avec le e-liquide, et enfin mettre en route la cigarette.

Pour recharger la batterie, cela ne prend que quelques minutes en général. Avec une prise USB, cela permet de ne jamais être en panne et de pouvoir recharger sa cigarette chez des amis, dans un centre commercial, et même à certains arrêts de bus des grandes villes. Sur certains modèles, une lumière LED indique le niveau de batterie comme sur n’importe quel autre appareil électronique.

Comment régler facilement sa cigarette électronique ?

Pour la plupart des cigarettes, il n’y a aucun réglage à effectuer. Mais sur les modèles les plus évolués, il existe des fonctionnalités qui vous permettront de régler votre vapoteuse au mieux en fonction de votre utilisation. Voici les réglages possibles : 

  • la puissance de la vapoteuse
  • le contrôle de la température
  • le bypass qui permet de passer du mode électronique aux modes mécaniques
  • le memory qui enregistre vos différents réglages

Une fois que vous avez trouvé la formule qui vous convient, il vous suffit d’allumer votre cigarette et de vous adonner à votre plaisir quotidien.

Vérifier la valeur de la résistance

Il faut toujours vérifier la valeur de la résistance de sa cigarette. L’unité d’une résistance s’exprime en ohm, plus la valeur est inférieure à 1, plus la vapoteuse est puissante. En regardant la valeur de sa résistance, cela permet de bien utiliser son appareil et de trouver une valeur adaptée à ses besoins.

Le réglage dépend du e-liquide

Il faut vérifier la composition du e-liquide pour régler correctement la cigarette électronique. si le liquide possède un taux élevé de glycérine végétale, alors il faut éviter un tirage serré sous peine d’endommager sa vapoteuse. dans ce cas, il vaut mieux privilégier un tirage aérien à inhalation directe, ou bien un tirage serré en inhalation indirecte pour un liquide qui a un fort taux de propylène.

Solutions aux problèmes connus avec la cigarette électronique

Comme tout appareil électronique, votre cigarette rencontrera quelques petits problèmes de fonctionnement au cours de sa vie. Mais ne vous inquiétez pas, la plupart sont bien connus désormais, en voici une petite liste pour savoir y faire face le moment venu.

Il n’y a plus de vapeur

Cela peut venir de la résistance qui est peut-être encrassée à cause de certains résidus lorsqu’ils sont brûlés. Un atomiseur doit se changer environ tous les 20 jours, ou plus tot dès que la vapeur produite devient de plus en plus faible.

Crépitement de la vapoteuse

Ici, rien d’anormal, il est fréquent qu’une vapoteuse crépite. Cela s’explique par la hausse de la température du liquide. Par contre, vérifiez bien qu’il n’y a aucune fuite et que rien ne ressort par la cheminée.

Problème de chargement de la batterie

si la batterie se charge moins bien qu’au début, ou alors beaucoup plus lentement que prévu par la notice, il peut s’agir d’un mauvais contact. Essayez de déloger les petites poussières présentes. Si le problème n’est pas résolu, regardez alors du côté du câble USB. Mais si la cigarette électronique n’est pas neuve, alors avec le temps, la batterie se dégrade naturellement comme sur un Smartphone ou un ordinateur portable. Pour améliorer la durée de vie de la batterie d’une vapoteuse, il est conseillé de la vider totalement à chaque fois et de la charger entièrement ensuite.

Il y a un goût de brûlé

Ce phénomène bien connu s’appelle le dry-hit. il faut alors certainement changer la résistance, et vérifier que le réservoir est bien rempli.

Comment ne pas tousser en utilisant sa vapoteuse ? 

La première fois que l’on fume avec une cigarette électronique peut entraîner une toux. C’est tout à fait normal, car il est très différent de fumer avec un appareil électronique qu’avec une cigarette classique. Il faut se faire à la manière de tirer dessus, prendre des longues bouffées, pour inhaler la vapeur. Tout à fait l’inverse d’une cigarette normale où on prend une petite taf pour mieux recracher la fumée ensuite.

C’est au moment d’inhaler la vapeur que se crée une sensation bizarre dans la gorge et qui entraîne une toux. si le phénomène ne passe pas avec le temps, c’est que votre liquide est trop dosé et qu’il faut se tourner vers un autre plus léger. Si cela continue encore, alors c’est probablement la faute du polypropylène glycol  qui assèche la gorge chez certaines personnes. il s’agit alors d’augmenter un peu la quantité de glycérine végétale pour résoudre ce petit souci.

Où peut-on vapoter en France ? 

Vapoter est un plaisir personnel, à condition de bien respecter la législation en vigueur. En règle générale, l’interdiction de la cigarette électronique se réfère aux mêmes endroits que la cigarette classique. Ainsi, si vous êtes dans un lieu clos comme un restaurant, un cinéma, un aéroport, un bus ou un métro, il est formellement interdit de vapoter comme les autres fumeurs.

Toutefois, dans certains lieux publics aérés comme les parcs ou les marchés, il peut exister une tolérance de laisser les gens fumer leur e-liquide. sur votre lieu de travail, il est normalement interdit de l’utiliser, mais c’est à vous de négocier avec le patron et les collègues suivant le type de travail que vous faites.

En conclusion

Voyons un peu si vous avez retenu les bonnes choses et les bons conseils sur la manière d’utiliser une vapoteuse en France. 

Tout d’abord, il faut choisir une cigarette électronique adaptée à ses besoins.

Il faut bien charger la batterie avant la première utilisation.

Il faut alors remplir l’atomiseur et actionner la vapoteuse. 

Il faut entretenir régulièrement son appareil pour maintenir un bon fonctionnement.

Il faut amorcer la résistance lorsqu’elle est neuve.

Il faut utiliser un liquide avec un dosage adapté à sa consommation précédente de cigarettes.

Il faut régler les différents paramètres de sa e-cig lorsque c’est possible et les sauvegarder. 

Enfin, il faut respecter les différentes lois d’interdiction de fumer dans l’espace public et ne pas gêner les non-fumeurs.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :